Hors Zone

Arequipa et le canyon de Colca

Après notre tour en avion au dessus des lignes de Nazca, nous avons opté pour un bus de nuit pour aller directement  à Arequipa, parce qu’il faut bien l’avouer il n’y a pas grand chose à faire à Nazca, à part se remuer l’estomac dans un coucou. Le trajet de nuit était bien mouvementé, non pas à cause de l’état de la route mais bien à cause du chauffeur qui était un vrai Fangio. J’ai dû me cramponner à mon siège même pendant que je dormais…

Le couvent Santa Catalina

Arequipa est une grande ville péruvienne et qui attire pas mal les touristes. Elle comporte quelques monuments à l’architecture coloniale et aux murs blancs, avec quelques restaurants sympas.

Mais sa caractéristique principale tient à son couvent. En effet les bonnes sœurs qui y entraient étaient généralement de bonne famille voire de familles très riches, et contrairement à l’idée générale de la vie monacale, les sœurs disposaient de leur propre maison dans le couvent, ainsi que du personnel (servantes et domestiques) pour entretenir leur maison. Suivant la richesse de la famille, la taille de la maison variait et pouvait même comporter des appartements privés pour loger les domestiques. Du coup le couvent est une vraie ville close à l’intérieur de la ville et proche de la cathédrale.

Tout ce beau manège a continué jusqu’à un beau jour fin XIX où le pape était en visite dans le coin et il a mis fin à ce mode de vie indigne d’un couvent.

Aujourd’hui une partie du couvent est toujours utilisée mais le nombre de religieuses est bien réduit et elles vivent en communauté bien comme il faut. La majeure partie du couvent est ouverte au public et la visite est vraiment très sympa à faire.

Le canyon de Colca

La deuxième grosse visite que nous avons fait du côté d’Arequipa a été un trek de trois jours pour descendre dans le canyon de Colca et en remonter ;-). Le canyon de Colca est le canyon le plus profond du monde. Il atteint près de 3400 m de profondeur, et c’est à pic. Là où nous nous sommes promenés, toutefois il n’y avait que 1100 m de dénivelé avec le fond à 2000 m d’altitude.

Arequipa - 041

Contrairement à notre trek en Bolivie, celui-ci s’est déroulé dans de bonnes conditions météo, et ça change tout. Nous étions hébergés dans des maisons d’hôtes dans les villages traversés. Par maison d’hôte, il faut entendre 4 murs avec un toit en paille et une bâche en plastique pour faire l’étanchéité. Mais il y avait une douche chaude le premier soir et une piscine le second :-). Comme les journées de rando ne duraient pas longtemps (3 à 4 h de marche), nous avons bien passé tout l’après midi dans la piscine et ça en observant les parois à pic du canyon, c’était top !

En gros le programme de cette rando se découpe comme suit: le premier jour nous sommes descendus dans le fond du canyon, le deuxième, nous avons suivi la rivière Colca qui coule au fond, et le dernier nous sommes remontés en partant très tôt (4h30) pour éviter le soleil.

Après cette folle montée nous nous sommes même arrêtés à des eaux thermales pour nous relaxer. Elle est pas belle la vie ?

3 reflexions sur “Arequipa et le canyon de Colca

  1. Anne Guillon

    Là vous m’épatez! Qui connaît Fangio parmi vous? il n’est pas de votre génération!?
    Et la piscine est grandiose! Le même bleu que sur les murs du couvent!
    Superbe!
    On attend maintenant le lac Titicaca! Avec un nom pareil, vous pensez bien qu’il y a longtemps qu’il nous fait rêver! Bonne route à tous les 4.Hâte de vous lire encore!
    Anne

  2. Yves

    On voit bien que vous continuez à en profiter !
    Certaines des photos du canyon font un peu penser à un cirque réunionnais, alors en profiter depuis la piscine, j’ai tendance à être jaloux !
    Mais bon, on déguste vos articles …
    Le prochain, ce serait Titicaca ? Depuis le temps que le nom nous fait réver …
    On attend !

  3. Catherine Hagnier

    Coucou les kikinets,
    ça y est, je vous ai enfin rattrapés. J’ai trouvé de quel côté vous étiez partis 😉
    Je me suis régalée à vous lire et à regarder vos photos.
    Vous confirmez que notre planète recèle plein d’endroits magiques, magnifiques, curieux et variés.
    Merci de nous faire partager tout cela.
    De gros bisous de Haute-Savoie (où l’hiver n’en fait qu’à sa tête)
    Catherine