Hors Zone

Bilan à mi-parcours !

Eh oui déjà quatre mois que nous voyageons le sac sur le dos et nous voilà arrivés à mi-parcours de notre périple sud-américain ! Un petit bilan à mi parcours s’impose.

Quelques chiffres pour commencer :

  • 12500km effectués en bus durant près de 200h
  • 12000km parcourus en avion
  • 500km en 4×4
  • Location d’un quad et de 4 voitures
  • 9 nuits passées dans les bus
  • 50 lits différents pour dormir
  • 23 nouveaux tampons sur le passeport
  • 3 pays traversés
  • 23 articles écrits pour le blog

Notre top 10 des moments préférés  :

  • Le tour en bateau sur le canal de Beagle à Ushuaïa (Argentine)
  • La randonnée de nuit pour monter aux Torres del Paine (Chili)
  • La carretera australe avec la visite des grottes de marbre (Chili)
  • La découverte de l’île de Chiloé (Chili)
  • La descente en luge sur le volcan Villarica (Chili)
  • Le Quad trip à l’île de Pâques (Île de Pâques)
  • La randonnée à cheval dans la région de Salta (Argentine)
  • L’observatoire des étoiles à Atacama (Chili)
  • La traversée en 4×4 du Sud Lipez et du Salar d’Uyuni (Bolivie)
  • Notre trek près de Sucre (Bolivie)
  • Notre marche à 5300m à Chacaltaya (Bolivie)
  • Le coucher de soleil sur le lac titicaca dans un bain chaud en extérieur (Bolivie)

Oui on sait, il y en a 12….mais c’est vraiment trop dur de choisir !

Les faits marquants :

  • Passer Noël dans l’hémisphère sud
  • Franchir le tropique du Capricorne
  • Naviguer sur un lac à 3800 m d’altitude
  • Etre au bord d’un cratère actif
  • Se baigner dans le Pacifique
  • Marcher sur une crête de montagne à 5300 m d’altitude

Quelques moments insolites :

  • Prendre une douche sous les chutes d’Iguazu
  • Boire un whisky sur un des plus grands glacier du monde
  • Se faire réveiller par un alpaga pendant sa sieste dans un hamac
  • Participer à une bataille d’eau géante à Sucre et à La Paz
  • Monter à 10 dans un 4×4 avec le guide dans le coffre
  • Ecouter un joueur de harpe sur une plage du lac Titicaca

Les plats marquants :

  • L’asado mangé à Tigre (à côté de Buenos Aires)
  • Les makis de Guanacos à Puerto Natales
  • La chorillana à la gare de Puerto Montt
  • Les brochettes de Lama à Sucre
  • Le saumon de Chiloé
  • L’asado chez Enrique à Salta
  • La soupe de riz chez l’habitant dans le cratère de Maragua
  • Les empanadas à Bariloche
  • La truite du Lac Titicaca

Les questions Facebook :

Qu’est ce qui nous a manqué dans le sac à dos ? (Elodie)

Alors objectivement pas grand chose, nous avions écumé beaucoup de blogs de voyageurs pour préparer notre sac, et cela a été utile. Si on creuse, il y a deux choses oubliées, pour Florence une paire de chaussette (en fait en préparant mon sac j’ai par inadvertance pris une paire de chaussettes de Thomas…) et sinon de l’imodium dans la pharmacie, j’en reviens toujours pas que nous l’ayons oublié en préparant notre trousse…

Qui a transporté le dinosaure en plastique dans le Salar d’Uyuni ? (Julien)

Hihi, alors personne, en fait c’est le guide qui le fournit, d’ailleurs si tu tapes « Salar d’Uyuni » dans google images tu retrouveras le fameux dinosaure sur beaucoup de photos de touristes :p

Est-ce que Thomas va chez le coiffeur ? (Marjorie)

Alors, désolé Marjo, Thomas ne te rattrapera pas niveau longueur de cheveux. Il a craqué à Iguazu et est allé chez le coiffeur. C’était très sympa d’ailleurs, dans la salle d’à côté il y avait des argentines qui se faisaient coiffer, manucurer et qui donnaient le sein en même temps !

Allons-nous nous lancer dans un élevage d’Alpaga ? (Amandine)

Alors j’avoue c’est tentant, on a littéralement craqué devant ces grandes boules de poils. On en aurait déjà bien ramené un, mais on a malheureusement appris qu’ils doivent être au moins en groupe de trois ou quatre pour être heureux. Mais bon qui sait, si un jour on a un grand jardin !

Ça va apporter quoi comme changement chez vous à votre retour? (Elisa) 

Dans l’immédiat, nous ne pensons pas que cela va apporter beaucoup de changement, certainement encore plus de projets de voyages ! Nous verrons à notre retour :p

Comment pensez-vous affronter le retour à la vie citadine Française? Vous y pensez?(Julien)

Le retour… oui nous y pensons ! Plutôt sereinement, en fait. Nous le savions en partant que ce voyage serait une parenthèse dans notre vie. Nous avons des projets pour notre retour à court terme et à plus long terme. Quasiment tous nos weekends de cet été sont déjà occupés, ce qui nous permettra déjà d’être contents de rentrer en France. Pour la vie citadine, effectivement, il faudra certainement un peu de temps pour se ré-acclimater à la vie parisienne. Mais en tout cas, pas spécialement d’appréhension pour le moment.

Qu’est ce qui vous manque le plus ? Et le moins ? (Sophie)

Pour ce qui nous manque le plus, ce sont les proches, les amis… on a beau avoir skype, facebook, les mails, rien ne remplace le contact humain, un bon repas avec la famille, ou encore un apéro entre amis, voilà ce qui donne envie de rentrer.

Pour le moins, finalement c’est compliqué, on aime bien notre vie en France. En fait ce serait surtout le rythme imposé par la vie quotidienne qui nous manquerait le moins. Ici nous mangeons, dormons comme nous le voulons, et c’est fort agréable d’écouter juste ses envies.

Qu’est ce qui a été le plus difficile (ou le plus facile) à gérer ?? hébergement, sécurité, transports, nourriture, éloignement, santé…..?? (Jacques)

Il n’y a pas vraiment de plus facile ou de plus difficile, nous n’avons pas eu de grosses galères, la vie en Amérique du Sud est vraiment bien adaptée aux mochilleros.

  • Hébergement : Il est très facile de trouver des hébergements corrects, même dans des coins pas trop touristiques. Nous nous aidons beaucoup de booking et de tripadvisor et nous n’avons finalement jamais eu de mauvaises surprises, ni de galères pour trouver un toit pour la nuit.
  • Sécurité : Nous faisons toujours très attention à nos affaires, nous savons que le vol est fréquent mais en fait comme à Paris, du coup ça va nous étions entraînés ! Nous suivons les consignes de sécurité de chaque pays. Nous ne nous sommes donc jamais retrouvés en situation d’inconfort vis à vis de la sécurité. Après il y a forcément une part de chance, et en tout cas pour le moment elle est de notre côté.
  • Transports : Alors là, facile ! Il y a des bus partout, tout le temps pour aller où tu veux. Nous prenons nos billets en général de la veille pour le lendemain, et il y a toujours de la place. Niveau confort, les bus sont en général plutôt biens. En Bolivie, il y avait un peu de moins de place et pas de toilettes même pour les bus de nuit, mais rien d’insurmontable. Le seul vrai souci que nous ayons eu, fut le blocage de Sucre en Bolivie.
  • Nourriture : Globalement, nous mangeons bien, nous demandons aux auberges où manger, ou bien nous regardons sur tripadvisor. Nous nous faisons aussi beaucoup à manger. Le plus compliqué a été la Bolivie, il n’y a pas de supermarchés, il faut faire avec les marchés locaux et les petites boutiques de coins de rue.
  • Éloignement : Comme dit plus haut, nous n’avons pas encore le mal du pays, ce sont plutôt les proches et les amis qui nous manquent mais nous les retrouverons dans quatre mois. 🙂 Nous suivons aussi quelques fois les actualités de France et non nous n’avons pas le mal du pays.
  • Santé : Pas trop de soucis de ce côté là. Nous n’avons pas eu à consulter de médecins depuis notre départ (croisons les doigts). A part les puces de lit et quelques touristas en Bolivie, tout va bien !

 

Et sinon, toujours envie de voyager ?

C’est une question qui revient assez souvent, se lasse-t-on de voyager ? Alors effectivement c’est un peu dur à dire mais oui, ça arrive. Un coup de mou, des fois on perd l’envie de reprendre un énième bus pour aller voir un énième paysage, mais c’est pour cela que dans certaines villes nous passons un peu plus de temps question de se « reposer » et de retrouver l’envie de repartir avec le sourire aux lèvres. Ces pauses sont à notre avis essentielles pour justement toujours profiter des nouvelles découvertes sans se blaser. Nous essayons également de beaucoup varier les plaisirs : road trip, trek, visites organisées, séjours d’une semaine en ville, etc. Du coup au final, c’est un grand ouiiiiiii, toujours envie de voyager ! C’est une formidable liberté de décider pendant huit mois de ce que demain sera fait, de se lever sans savoir ce qui nous attend, de découvrir à chaque coin de rue un nouveau décor, de faire une nouvelle découverte à chaque repas, de découvrir de nouvelles aventures à chaque rencontre. Nous en redemandons !

Notre itinéraire parcouru :

2 reflexions sur “Bilan à mi-parcours !

  1. Mohamed

    Ca fait plaisir de voir que vous « kiffez » votre vie et ça donne envie de faire pareil :). Enjoy
    A bientôt.

  2. Jacques&MJ

    Un bilan que nous ressentons comme positif !

    Visiblement, vous VOUS faites plaisir et vous NOUS faites plaisir.

    Continuez à nous faire partager vos émotions de mochilleros !! On aime vous suivre..

    Bises à vous deux