Hors Zone

Carretera Austral

La Carretera Austral est la route du Chili qui relie Santiago aux régions Sud du Chili. Elle traverse la Région des Lacs, la Patagonie Nord, la Patagonie Sud et se termine ici. La région Terre de Feu sur sa partie chilienne n’est en effet pas reliée par une route au reste du pays. Pour cela il faut passer soit par la mer, soit par l’Argentine.

Nous avons remonté la Carretera Austral depuis Rio Tranquillo, vous savez le petit village au bord du lac, jusqu’à Chaiten. Ce voyage nous a permis de traverser la Patagonie du Nord, région probablement la plus reculée du Chili. En effet, elle ne bénéficie pas du même attrait que la Patagonie du Sud ou la Terre de Feu qui ont pour elles le côté « Fin du Monde », et elle est difficilement accessible par une route pas toujours goudronnée, et souvent en mauvais état.

Carretera Australe - 083

Puerto Aysen

La première étape de notre remontée nous a emmenés à Puerto Aysen, petit village qui nous a été recommandé pour ses paysages avoisinants et ses excursions possibles en canoë. Question paysage on a été servi : la végétation est beaucoup plus fournie que dans la Patagonie du Sud, on retrouve des arbres et des pâturages, le tout fait penser aux Alpes Suisses. On aurait presque envie d’aller y brouter.

Le village en lui même est constitué de baraques aux murs en planches et aux toits en tôle. La signalisation est agrémentée de panneaux jamais vus chez nous.

Carretera Australe - 084

Question activités on a été également servi : la météo n’était pas au rendez vous, et après une ou deux sorties sous la pluie pour faire le tour du village, on est finalement resté à l’auberge. D’ailleurs dans cette auberge tenue par deux artisans il y avait également toute une famille venue de Santiago avec qui on a pu partager de très bons moments.

Nous sommes repartis sous la pluie un jour plus tôt que prévu pour notre destination suivante:

Chaiten

Chaiten est une petite ville située au pied du volcan du même nom, comme c’est souvent le cas au Chili. La particularité de cette ville est qu’elle a été détruite par ce volcan en 2008 alors que tout le monde le pensait éteint. Un tremblement de terre annonciateur a permis d’évacuer la ville avant l’éruption. Depuis, même si la ville se reconstruit on peut voir encore des restes de bâtiments à certains endroits. Là les rues ne sont pas goudronnées, ce qui ajoute encore à l’aspect « camp de fortune ».

Là aussi la météo n’était pas au rendez vous, on espérait bien profiter du Parque Pumalin autour de la ville mais la pluie battante nous glaçait jusqu’aux os et nous trempait en 5 minutes. Du coup on a tenté une sortie pour aller acheter nos billets pour l’Argentine où la météo annonçait 15°C et grand soleil.

L’Hospitalité des Chiliens

Que ce soit au Sud ou dans la région Nord de la Patagonie, une chose qui nous a frappés, c’est l’hospitalité des Chiliens. Partout où nous sommes passés, nos hôtes nous ont accueillis comme faisant partie de leur famille et ont toujours été prêts à nous renseigner et à nous rendre service. Notamment à Puerto Aysen, notre hôte nous a invités à partager un repas avec sa famille, et nous a même offert un petit cadeau à chacun avant que nous ne reprenions la route. Des petits gestes qui font bien plaisir alors que nous sommes loin de nos proches.

Pour la suite de nos aventures, nous retournons du côté argentin, oui oui on aime bien collectionner les tampons sur nos passeports. 🙂