Hors Zone

La route de la mort en VTT

La route de la mort est connue ainsi parce que du temps où elle était utilisée par les véhicules, c’était une route où le nombre d’accidents était très important, et vu les précipices à côté, chaque accident était souvent mortel. Maintenant il y a une nouvelle route qui a été construite et la « Route de la mort » est devenue une attraction à touristes qui veulent faire une descente de VTT. Cette route fait environ 60 km de long et possède un dénivelé négatif de 3600 m. Autant dire qu’il n’y a qu’en Bolivie qu’on trouve ce genre d’attractions.

Même si la route n’est large que pour laisser passer un seul camion, on peut faire passer trois VTT de front dans la même largeur. Tout ça pour dire que cette descente est accessible à tout le monde à partir du moment où on maîtrise sa vitesse. Pour cela l’agence nous met à disposition de véritables engins de compétition. Avec ses freins à disques hydrauliques, son cadre massif, sa fourche démesurée et ses suspensions arrières, le vélo est tellement lourd que j’arrive à peine à le soulever. Heureusement ce n’est pas fait pour pédaler dans les côtes…

Rendez vous aux aurores pour charger les vélos sur le toit du minibus, on monte vers le point de départ situé à 4700 m  d’altitude (presque le sommet du Mont Blanc) et là on décharge les vélos et commence à s’équiper.

Puis commence la descente, au début on va doucement pour s’habituer au vélo et retrouver des vieux réflexes. Quand on commence à s’habituer on accélère et chacun descend à son rythme. C’est un vrai régal ! Ces vélos tout suspendus gomment toutes les ornières et les pierres présentes sur la piste. Le jeu devient même de viser une pierre bien enfoncée et qui déborde pour faire décoller le vélo sans efforts.

Finalement la descente aura duré pas loin de 3h. A l’arrivée on a les bras défoncés, mais on en redemande.

3 reflexions sur “La route de la mort en VTT

  1. Anne Guillon

    Ben dis donc! On les sent bien les coups de freins à l’amorce d’un virage en épingle! Et les bras défoncés, je veux bien mais les fesses? Parce que le bitume, il est un peu à refaire!

  2. Yves

    Encore une activité que l’on aurait aimé partager !
    Et comme tu le disais, on ne remarque pas un seul velo dans le sens de la montée …
    Je me souviens avoir vu un reportage TV sur cette route, du temps où elle était ouverte aux camions. C’est bien moins tendu en VTT et en descente …