Hors Zone

San Carlos de Bariloche

Bariloche - 030

Après avoir enchaîné les bus à travers le Chili et l’Argentine, nous avons eu envie de poser nos sacs à dos quelques temps. San Carlos de Bariloche fut la destination choisie : une grande ville d’Argentine qui s’étend sur plus de 30km le long du lac Nahuel Huapi. Cette région est surnommée la Suisse Argentine, et à raison: cette ville est constituée de grands chalets en bois au pied des montagnes avec une végétation luxuriante composée entre autres de sapins. Il y a aussi un côté très kitsch développé et des Saint-Bernards posant un peu partout dans les lieux touristiques. Cette ville est très prisée des argentins. L’hiver, c’est une des plus grandes stations de ski d’Amérique du sud et l’été, Bariloche se transforme en station balnéaire. Autre caractéristique qui a beaucoup plu à Thomas, c’est également la capitale du chocolat argentin ! Nous y avons d’ailleurs visité notre premier musée du voyage : le musée du chocolat :p

Pendant une semaine, nous avons profité d’être dans cette belle ville pour se reposer (oui les vacances ça fatigue ! ),  faire de la rando, du vélo, et déguster du chocolat 🙂

Le parc Llao Llao

Ce parc est situé à la pointe nord de Bariloche. Nous l’avons découvert tout d’abord à vélo durant une boucle de 25km toute en montées et en descentes, j’ai souffert…(Flo) mais Thomas était ravi, ça compense !

Et nous y sommes retournés une deuxième fois pour randonner. Une caractéristique du parc est qu’il est composé d’arbres appelés « Arrayan », ce sont des arbres au tronc couleur cannelle et ils ont la particularité d’avoir le tronc très froid. Le parc est vraiment magnifique et offre des vues à couper le souffle, je vous laisse admirer.

Le refugio Frey

Eh oui ! Mon nom est célèbre dans cette région. Un cartographe nommé Emilio Frey a été le premier à cartographier cette région, et du coup, un lac, des rues et un refuge portent son nom. Les randonnées étaient encore limitées à cette saison, et oui les sommets sont encore enneigés. Il nous a donc été conseillé de faire la montée au refugio Frey, une randonnée de 20km affleurant la montagne et finissant par la montée au refuge.

La première partie de la rando nous a offert de superbes paysages sur la vallée. Le sentier était très changeant, traversant des blocs de pierre, de nombreuses passerelles au dessus des rivères, et une passerelle de 15m affleurant la roche au dessus du vide, il vaut mieux ne pas avoir le vertige…

Nous avons ensuite attaqué la montée à travers la forêt. La végétation était abondante principalement constituée de bambous et bordée par une rivière descendant du glacier. Sur la fin de la montée, le chemin serpentait dans la caillasse, et juste avant l’arrivée au refuge la dernière centaine de mètres se finissait sur la neige ! Le refuge est situé au bord d’un lac qui est encore à moitié gelé à cette période de l’année, la vue est splendide, ce sera notre lieu de pique-nique. Nous prendrons ensuite un petit café au chaud dans le refuge avant de repartir. Thomas s’en donne à cœur joie dans la descente dans la neige en se disant que ce sont peut être ses seules sensations de glisse sur neige pour la saison.

4 reflexions sur “San Carlos de Bariloche